Pionnier en extraction par CO2

Les pompes URACA acheminent du CO2 liquide

Depuis plus de cinq décennies, URACA fabrique des pompes pour l’acheminement de CO2 liquide. En tant que pionnier dans ce domaine, nous continuons à développer notre expertise et notre portefeuille de produits afin d’adapter de manière transparente notre offre aux spectres de performance requis par le marché. Par exemple, pour la première fois cette année, notre P3-10 a été optimisé pour le CO2 et lancé sur le marché dans le cadre d’un projet de développement.

À propos de l’utilisation de CO2 :

contrairement à sa réputation en tant que gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone est un milieu très utile avec des propriétés bénéfiques pour certaines applications. C’est en particulier le cas dans la technologie alimentaire et de laboratoire, où il est utilisé pour la production de substances aromatisantes ou colorantes, par exemple à partir d’aliments. L’avantage de cette méthode relativement moderne d’extraction par CO2 par rapport aux méthodes conventionnelles avec des solvants est évidente : au lieu d’utiliser des solvants synthétiques toxiques tels que le n-hexane, on a recours au CO2, qui est inoffensif.

Tout d’abord, le CO2 liquide est sous-refroidi et introduit dans la pompe. La compression élevée jusqu’à 1 000 bars entraîne l’échauffement immédiat du CO2 qui l’amène à un état supercritique. Dans ces conditions, il présente à la fois les caractéristiques d’un gaz et d’un liquide et se caractérise principalement par son excellent pouvoir solvant. En raison de sa grande fluidité, le CO2 supercritique pénètre dans les plus petits pores des aliments et détache, par exemple, la caféine des grains de café, les résines des cônes de houblon, la nicotine du tabac ou les arômes des plantes aromatiques. Par la relaxation et le chauffage ultérieurs, le CO2 supercritique redevient gazeux et se volatilise complètement, ne laissant que l’extrait pur. En raison de son inertie, le CO2 ne réagit pas avec l’extrait et n’altère pas ses propriétés.

La difficulté pour la technologie de pompage est que le milieu CO2, qui est gazeux dans des conditions environnementales normales, doit être maintenu en permanence dans un état liquide par une surveillance précise des paramètres du procédé afin de protéger la pompe de la cavitation. De plus, en raison de ses mauvaises propriétés lubrifiantes et de sa haute compressibilité, le CO2 liquide ne peut être pompé de manière sûre et fiable que dans des pompes spécialement conçues à cet effet. Pour cela, la partie en contact avec liquide de la P3-10 a été fondamentalement repensée et offre désormais non seulement des vannes d’espace mort optimisées, mais également des circuits de refroidissement dans le presse-étoupe et dans le bloc de vannes.

La première P3-10 pour CO2 que nous avons livrée est utilisée dans une installation pilote d’extraction de colorants et d’arômes de tomates et fait actuellement ses preuves en utilisation continue.