Protection contre les explosions selon les directives ATEX

Un domaine important de la technologie de sécurité est la protection contre les explosions. Une protection efficace contre les explosions doit prévenir les dommages aux personnes, aux machines et aux installations. Les produits et appareils en atmosphères potentiellement explosives dans l’Union européenne doivent être conformes aux exigences des directives ATEX. Les pompes et les solutions haute pression sont également soumises à ces directives. Pour une utilisation en dehors de l’Union européenne, d’autres réglementations et certifications existent.

Définition ATEX

L’abréviation ATEX signifie ATmosphères EXplosibles. La directive ATEX réglemente les aspects de la protection contre les explosions dans l’Union européenne et comprend les deux directives 1999/92/CE (directive d’exploitation) et 2014/34/UE (directive produit).

Protection primaire, secondaire et tertiaire contre les explosions

Les directives ATEX définissent un ordre spécifique pour les différentes mesures de protection contre les explosions.

Directives ATEX

La directive ATEX comprend les deux directives 1999/92/CE (directive d’exploitation) et 2014/34/UE (directive produit). La directive produit ATEX 2014/34/UE contient les règles relatives à la mise sur le marché d’appareils et de produits dans des atmosphères potentiellement explosives. Elle concerne non seulement le matériel et les machines électriques, mais également les composants non électriques tels que les pompes, systèmes et les installations. Car ces derniers peuvent représenter des risques d’inflammation suite à un échauffement inadmissible. Outre l’objectif principal de protection des personnes contre les explosions et leurs effets, la directive a également pour objectif de supprimer les obstacles au commerce.

La directive énumère les différentes exigences auxquelles les fabricants de produits doivent se conformer. La conformité aux directives de protection contre les explosions doit être prouvée par des procédures appropriées d’évaluation de la conformité. Seuls les appareils et composants conformes à la directive produit ATEX peuvent être utilisés dans des atmosphères potentiellement explosives. Le terme d’appareil regroupe les machines fixes ou mobiles, l’équipement de production, les pièces d’équipement et de commande et les dispositifs de protection.

Classification des zones potentiellement explosives selon ATEX

Dans la protection contre les explosions en Europe, les atmosphères potentiellement explosives sont subdivisées en différentes zones en fonction de la durée et de la fréquence d'apparition d'atmosphères dangereuses. Ces zones sont :

En zone 0, les atmosphères explosives dangereuses sont présentes fréquemment, en continu ou sur de longues périodes sous forme de mélanges de vapeurs, de brouillards ou de gaz inflammables et d’air.

En zone 1, en fonctionnement normal, les atmosphères explosives dangereuses ne sont formées que rarement d’un mélange de vapeurs, de brouillards ou de gaz inflammables et d’air.

En zone 2, en fonctionnement normal , les atmosphères explosives dangereuses ne sont formées que pendant une courte période ou jamais d’un mélange de vapeurs, de brouillards ou de gaz inflammables et d’air.

En zone 20, un nuage de poussières combustibles dans l’air est une atmosphère explosive dangereuse fréquente, persistante ou prolongée.

Un nuage de poussières combustibles contenues dans l’air ne se forme une atmosphère potentiellement explosive qu’occasionnellement lors d’un fonctionnement normal en zone 21.

L’atmosphère explosive dangereuse de poussières inflammables contenues dans l’air ne se forme pas en zone 22 pendant le fonctionnement normal ou seulement pendant une courte période.

Sources d’inflammation typiques

Les sources d’inflammation peuvent enflammer des atmosphères explosives dangereuses et provoquer des explosions. En fonction de l’énergie de la source d’inflammation et des propriétés de l’atmosphère explosive, les sources d’inflammation ont une capacité et une efficacité d’inflammation différentes. Les sources d’inflammation typiques sont :

  • les surfaces chaudes telles que les conducteurs sous tension dans les bobinages des moteurs, paliers ou passages d’arbres
  • flammes et gaz chauds apparaissant lors de la découpe ou de la soudure
  • étincelles générée mécaniquement comme lors des procédés de meulage
  • installations électriques à étincelles et arcs électriques entraînés par l’ouverture ou la fermeture de circuits ou par courts-circuits
  • courants électriques compensateurs
  • décharges électrostatiques
  • foudre
  • ondes électromagnétiques dans différentes plages de fréquences
  • rayonnement ionisant
  • ultrason
  • compression adiabatique et ondes de choc
  • réactions exothermes y compris la combustion spontanée des poussières

Protection contre les explosions pour la technologie haute pression

Diverses solutions techniques et composants sont utilisés pour la protection contre l’explosion des systèmes de pompage et des solutions haute pression. Par exemple, des solutions à capsule telles que des enveloppes antidéflagrantes « Exd » ou des enveloppes à surpression « p » sont souvent implémentées dans les systèmes. Les systèmes d’entraînement sont constitués de moteurs triphasés Exd, Exde et ExnA commandés par variateur de fréquence (BT et MT). Les boîtiers de commande Exde sont prévus pour la commande et la surveillance dans des environnements difficiles.

Les répartiteurs de champ antidéflagrants Exi et Exe sont fabriqués en plastique renforcé de fibres de verre ou en acier inoxydable. Les autres composants antidéflagrants comprennent les techniques d’installation antidéflagrantes telles que les circuits à sécurité intrinsèque, les installations de conduits selon NEC 505, la technologie de bus de terrain, les transmetteurs et commutateurs de pression, de pression différentielle, de débit et de niveau ainsi que les barrières de séparation et les systèmes de surveillance MMC.

Différences internationales dans la protection contre les explosions

Les directives ATEX ne sont contraignantes que dans l’Union européenne et ne sont pas reconnues partout. Il existe de nombreuses autres réglementations et certifications concernant la protection contre les explosions dans le monde. Par exemple celles du National Electrical Code (NEC) aux États-Unis, tels que NEC500 et NEC505, ou encore IECEx, CQST, NEPSI, TR CU ATEX (anciennement GOST), KOSHA, KGS, UL/CSA, CCOE ou IMMETRO.

Pour pouvoir fournir et utiliser des solutions haute pression ou des systèmes de pompage antidéflagrants dans le monde entier, il est important d’avoir une connaissance approfondie des réglementations et des exigences locales. URACA a beaucoup de savoir-faire dans ce domaine et les produits ATEX offrent des solutions antidéflagrantes avec de nombreuses autres certifications. Si vous avez des questions sur la protection contre les explosions, contactez les experts d’URACA dès maintenant.